La formation typique de l’ingénieur agroalimentaire comprend des compétences variées :

  • Mathématiques de haut niveau (calcul différentiel et intégral, statistiques et analyse numérique);
  • Notions de diverses disciplines classiques du génie (mécanique, civil, chimique et électrique);
  • Acquis en informatique, en économie et en gestion.

Puis, selon le domaine d’expertise (agroenvironnemental ou alimentaire) :

  • Connaissances diversifiées en agronomie et en environnement ou en chimie des aliments et en microbiologie;
  • Expertise en constructions et machineries agricoles, en gestion de l’eau et des sols en milieu agricole, en gestion des sous-produits agricoles ou en transformation des aliments et en automatisation et contrôle de procédés agroalimentaires.

Deux universités québécoises dispensent la formation d’ingénieur agroalimentaire : l’Université Laval à Québec et l’Université McGill (campus Macdonald) à Montréal. La première offre deux programmes distincts de premier cycle en français, génie agroenvironnemental et génie alimentaire, et un programme de deuxième cycle en génie agroalimentaire.

L’Université McGill offre un programme de formation en anglais aux trois cycles s’intitulant Bioresource Engineering. Le programme de premier cycle offre cinq concentrations : BioEnvironmental Engineering, Soil and Water Engineering, Ecological Engineering, Food and Bioprocess Engineering and Agricultural Engineering.

Les détails de chacun des programmes sont disponibles sur les sites internet de leurs départements respectifs :

logo-ulavalDépartement des sols et de génie agroalimentaire : http://www.fsaa.ulaval.ca/sga.html

 

 

logo-mcgillDepartment of Bioresource Engineering : http://www.mcgill.ca/bioeng/