Assemblées générales

Le 15 mai dernier, une vingtaine de membres de l'AIAQ ont participé à l’Assemblée générale annuelle (AGA). Un bilan détaillé des différents dossiers traités et des activités réalisées par l’AIAQ au cours de la dernière année a été présenté aux membres présents. Le diaporama ayant servi lors de la présentation de ce bilan peut être consulté en ligne en cliquant ici.

Sur le plan financier, l’AIAQ a bouclé l’année 2012 avec un excédant de 8 062 $ de revenus sur les dépenses. Pour ce qui est des activités, l’année 2012 fut fort remplie. Des énergies ont été déployées pour l’ensemble des chantiers inclus au plan d’action de l’AIAQ :

  • La protection du champ de pratique de l’ingénieur en agroalimentaire;
  • La formation des ingénieurs en agroalimentaire;
  • La promotion de la profession;
  • Les communications avec les membres;
  • La recherche de financement;
  • Le recrutement.

Chacun de ces chantiers demandent et continueront de demander beaucoup d’énergie pour les années qui viennent. Les membres présents à l’AGA ont été sensibilisés au fait que des ressources supplémentaires seront nécessaires pour supporter les six bénévoles constituant actuellement l’AIAQ. Il faut envisager sérieusement pouvoir disposer d’une permanence au moins à temps partiel. À ce sujet, les membres présents ont été informés que le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) avait proposé à l’AIAQ de pouvoir la supporter en ce sens. Selon cette proposition, des ingénieurs du MAPAQ pourraient collaborer à l’avancement de différents dossiers en fonction d’une banque d’heures de travail prédéterminée. Pour 2013, une base de discussion pour 10 jours ouvrables est entamée. La proposition du MAPAQ n’exclut pas non plus la possibilité de financement spécifique de certains projets à définir et justifier par l’AIAQ. Il s’agit là d’une excellente nouvelle.

Une invitation a aussi été lancée pour que plus de membres de l’AIAQ puissent s’impliquer à l’avancement des différents dossiers.

Les membres présents ont aussi eu des décisions importantes à prendre. Ils ont entre autres créé trois comités permanents : un premier sur la protection du champ de pratique, un second sur la formation et un troisième sur la promotion de la profession. L’invitation est donc lancée pour que des membres de l’AIAQ s’impliquent sur l’un ou l’autre de ces comités.

L’AGA a aussi pris une décision relativement aux statuts de l’AIAQ. Elle fait en sorte qu’à la suite de l’élection des membres de l’Exécutif de l’AIAQ par l’AGA, c’est maintenant l’Exécutif qui détermine parmi ses membres les personnes assumant les responsabilités de président, des deux vice-présidents (agricole et alimentaire), du secrétaire et du trésorier. Une version à jour de ces statuts peut être consultée sur le site de l’AIAQ en cliquant ici. Les articles qui ont été modifiés sont surlignés en jaune.

L’AGA a aussi statué d’une première hausse du coût pour devenir membre de l’AIAQ depuis près de vingt ans. On est passé de :

  • 40 $ à 50 $ pour une inscription pour un an;
  • 70 $ à 90 $ pour une inscription pour deux ans;
  • 100 $ à 130 $ pour une inscription pour trois ans.

Le tarif étudiant de 10 $ par année demeure inchangé.

Finalement, l’élection a eu lieu. Conformément aux nouveaux statuts, trois administrateurs ont donc été élus pour siéger sur l’Exécutif de l’AIAQ : messieurs Sébastien Fournel de l’Université de Sherbrooke (réélu), Henriot M. Sabourin d’Oronor et Joahnn Palacios de l’IRDA. Félicitations à vous 3 pour votre élection et l’AIAQ est heureuse de pouvoir bénéficier de votre implication et de votre expertise.

Par ailleurs, le 27 mai dernier, le nouvel Exécutif de l’AIAQ a tenu sa première rencontre. Il a notamment convenu du partage des responsabilités de ses membres :

  • M. Sébastien Fournel, vice-président génie agricole;
  • M. Henriot M. Sabourin, vice-président génie alimentaire;
  • M. Patrick Brassard, secrétaire;
  • M. Johann Palacios, trésorier;
  • M. Stéphane Godbout, président sortant.

J’aurai bien sûr encore une fois le plaisir de présider ce nouvel Exécutif qui m’apparaît des plus motivé à travailler pour le mieux-être de notre profession.

En ce qui concerne les comités nouvellement formés par l’AGA, M. Fournel continuera d’agir comme responsable de celui veillant à la promotion de la profession, M. Godbout, celui de la formation et moi-même, celui sur le champ de pratique. Naturellement, tous les membres de l’Exécutif collaboreront à chacun d’eux.

Je ne veux pas terminer sans remercier messieurs Luc Audet et Ludovic Chagnon. Pendant plusieurs années, Luc a été très actif sur l’Exécutif de l’AIAQ comme président et vice-président génie alimentaire, tandis que Ludovic y a assumé avec ardeur et efficacité les responsabilités de trésorier. Luc et Ludovic, je tiens à vous remercie au nom de l’AIAQ pour votre implication.

Pierre Vallée, ing., président